Présentation de l'association

L'acte de naissance de l'association est, sans conteste, le document du "comité de CONCENTRATION REPUBLICAINE du CANTON de BOURG", appelant le 5 mars 1910, à la CREATION à BOURG d'une JEUNESSE LAIQUE avec PATRONAGE et FOYER du SOLDAT.

 

Extrait de cet appel :

 

"A tous les groupements républicains, caisses des écoles, ligue des
droits de l'homme, libre pensée, loge Maçonnique, Groupe socialiste;
A toutes les oeuvres républicaines scolaires, mutualistes, coopératives, syndicats et autres A tous les ennemis de la routine, des préjugés;
A tous ceux qui s'inclinent devant aucun dogme, devant aucune autorité autre que celle de la raison;
A tous ceux qui prennent leur parti d'aucune injustice, d'aucune  souffrance, à tous ceux qui s'efforcent de faire connaître, aimer et réaliser l'idéal démocratique;
A tous ceux qui veulent voir se continuer l'oeuvre de libérationintellectuelle et sociale à laquelle ils ont donné leurs efforts."

 

LE COMITE REPUBLICAIN DU CANTON DE BOURG fait appel :

 

"Qu'ils s'unissent à nous pour combattre les efforts de l'esprit de
dogme, qui tentent de plus en plus de s'emparer de la JEUNESSE;
Qu'ils reconnaissent, avec nous, que la république jusqu'à ce jour, s'est, par trop désintéressée des jeunes, et que c'est put-être là un véritable danger pour l'avenir de la démocratie;
Nous voulons par les jeunes, s'assurer le triomphe complet de l'esprit laïque. Nous voulons voir les jeunes aimer la république, la défendre et l'améliorer. Nous voulons aux jeunes, transmettre notre idéal, la recherche du beau et du vrai (...) Que notre appel soit entendu (...) et que de cet élan plein d'enthousiasme, sorte sans peine (...) la Belle oeuvre que nous voulons créer :

LA JEUNESSE LAIQUE DE BOURG (...)"

 

Bourg le 5 mars 1910
Président du comité de Concentration Républicaine
H. MAMET

 

Pour éclairer les raisons qui ont provoqué cet appel, il faut se rappeler que la loi permettant aux individus de créer librement des Associations, date de juillet 1901, et que la grande loi laïque sur la séparation de l'église et de l'état a été promulguée en 1905.

La création d'une J.L dans une ville républicaine semble naturelle et ne présenter aucune difficulté majeure à une période ou essaiment, partout en France des patronages et amicales laïques dans la foulée qui suit la séparation de l'Eglise et de l'Etat ; celle-ci représente la fin d'un long processus laïcisation de la société, après les réformes scolaires et militaires. L'association, comme toutes ses sociétés-soeurs, vise à contrer l'influence des catholiques, trop pesante sur Bourg.(1).

 

Alors que le climat politique vise à limiter la domination de l'Eglise, les catholiques, utilisant au mieux la loi de 1901, créent un ensemble d'associations et patronages (quatre associations contre aucun patronage laïque à Bourg) qui ont pu faire réagir les Républicains, se considérant peut-être exclus du champ soleil.
Un dernier point reste à souligner. En janvier 1910 est fondée à Bourg une section du " Sillon ", mouvement religieux et social qui cherche à concilier les valeurs chrétiennes et de la Pensée qui le considèrent comme un intrigant et dont il faut se méfier.
Raison de plus pour les Républicains de réagir devant ce qu'ils considéraient comme une récupération de leurs idées.


(1) Delphine SARRON - Mémoire de Maîtrise d'Histoire - " La Jeunesse Laïque de Bourg-en-Bresse " Juin 2001 - (Médiathèque)


FACICULE : "J.L. l'histoire" disponible en vente au Secrétariat